Le Réveil Lozère 27 août 2014 à 08h00 | Par Marie-Pascale Vincent

La fête de la terre fait son rodéo

La fête de la terre avait lieu dimanche 24 août à Mazeyrac, commune de Saint-Pierre-le-Vieux sur le canton du Malzieu. Concours de labour et spectacle de rodéo se sont taillés un beau succès.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Marie-Pascale Vincent)  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent  © Marie-Pascal Vincent

Les JA du canton, peu nombreux mais très motivés, efficacement soutenus par l’animatrice des JA, Pauline Fallot, et épaulés par une trentaine de leurs camarades le jour J peuvent se féliciter. L’après-midi, la foule se pressait pour assister au spectacle de rodéo ainsi qu’au concours de labour. Neuf équipes dont une équipe de filles, répartis en deux catégories, labour à plat et labour en planche, ont donné le meilleur d’eux-mêmes.

« L’agriculture nous réunit aujourd’hui » ont souligné Julien Crozat, responsable de l’organisation et Nicolas Meyrial Lagrange président des JA du canton. « Mais nous souhaitions offrir une journée de fête à notre canton tout entier. »

Suite à lire dans le Réveil Lozère N°1272 du jeudi 28 août 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Chacun doit accepter que le pastoralisme et le loup doivent trouver une solution. […] Même si j’ai une fibre écologiste, est-ce que je peux ignorer ces éleveurs qui, depuis le début de l’année, ont vu près de 10 000 brebis égorgées ? Est-ce que je peux ignorer leur détresse psychologique ?

a annoncé Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire le 23 juin dans la matinale de BFMTV-RMC. Il a aussi annoncé la mise en place d’un plan loup sur quatre ans qui commencerait le 1er janvier 2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui