Le Réveil Lozère 10 septembre 2014 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Il faut tuer cette bête

Guillaume Lambert le préfet de la Lozère a autorisé par arrêté jeudi 28 août, le prélèvement d'un loup sur le secteur de la Margeride. La première battue s'est déroulée jeudi 4 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L'arrêté préfectoral autorisant des tirs de prélèvement du loup n'est pris qu'après l'inefficacité avérée des mesures de protection des troupeaux : patou, électrification des clôtures, etc. Les agriculteurs ont fait le nécessaire pour se prémunir des attaques, redescendant même des estives pour certains. Il était donc plus que temps d'agir. Rendez-vous a été donné à 7 h, à la Pigeyre, une soixantaine de personnes patientent. Il faut contrôler les permis de chasse, tout doit être en règle. Outre un permis de chasse valide, les tireurs doivent avoir suivi une formation sur le loup (...)
La suite dans le Réveil Lozère, page 3, édition du 11 septembre 2014.

- © Emilie Wood
- © Emilie Wood

Un loup abattu dans les Alpes-Maritimes
Le nombre total maximum de spécimens de loups (mâles ou femelles, jeunes ou adultes) dont la destruction est autorisée en application de l’ensemble des dérogations qui pourront être accordées par les préfets est fixé à 24 loups pour cette campagne. Les opérations de tirs de prélèvement ne peuvent être mises en œuvre que pour une durée d’un mois reconductible et dans la mesure où les troupeaux demeurent dans les conditions où ils sont exposés à la prédation. Un loup a été abattu vendredi 29 août sur la commune de Guillaumes, dans les Alpes-Maritimes. De tirs de prélèvements ont également été autorisés dans la Meuse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le jour où la morale est trop éloignée de la politique, la politique ne vaut plus rien.

Edgard Pisani (1918-2016), ministre de l’Agriculture de Charles de Gaulle pendant quatre ans, a joué un grand rôle la politique agricole de la CEE.

Culture
Spectacles de rue » 48e de Rue, dixième édition
Cirque » Le grand cirque sur l’eau
Exposition » Trait pour traits
Exposition » Causses et Cévennes
Concerts » Détours du monde
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui