Le Réveil Lozère 11 juin 2014 à 10h35 | Par Jacques Cuzin

Zones humides - Gérer ensemble les zones humides

Durant deux jours à Nasbinals, Le Copage a mobilisé de nombreux intervenants pour une réflexion très positive sur le problème de l’agriculture en zones humides.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jacques Cuzin

La salle Richard à Nasbinals a accueilli les nombreux participants conviés à travailler sur la problématique des zones humides et leur utilisation par les agriculteurs. Et sur l’Aubrac et la Margeride, ils sont nombreux à être concernés ! L’originalité de ces journées consistait à associer des apports théoriques et techniques à des échanges d’expériences et des visites sur le terrain. Après un accueil chaleureux par la communauté de communes de l’Aubrac lozérien et une introduction des journées par Gille Paulet, président du Copage, Christine Valentin a ouvert les débats insistant sur la nécessite pour les agriculteurs de continuer à utiliser ces terrains. « Sur certaines exploitations, les zones humides constituent une partie non négligeable du patrimoine foncier. En Lozère, les agriculteurs travaillent naturellement avec les zones humides. Ces parcelles sont souvent soumises à des mesures de gestion durable mais au-delà, elles continuent de faire partie d’un système d’exploitation et il faut arriver à en tirer une plus-value. Avec la modernisation, entretenir ces zones se révèle plus compliqué et souvent la nature reprend ses droits. De façon à préserver l’économie des exploitations, nous souhaitons que tous ces terrains ne soient pas considérés uniquement du point de vue environnemental. Il est indispensable de mêler économie et environnement pour développer une agro-écologie qui ne mette pas ces territoires sous cloche ».

Suite à lire dans le Réveil Lozère n°1263 du 12 juin 2014, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le prix du lait ne se traite pas dans les médias.

Michel Nalet, porte-parole du groupe Lactalis.

Culture
Photographie » Beauté et diversité des patrimoines
Photographie » Le skite Sainte-Foy
Exposition » Marius Balmelle aux archives départementales
Exposition » Exposition de Gérard Matharan
Exposition » Causses et Cévennes
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui