Le Réveil Lozère 04 avril 2018 à 09h00 | Par APASEC

Votre système d’encaissement est-il aux normes ?

Depuis le 1er janvier 2018, dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale, les professionnels doivent utiliser des systèmes de caisse certifiés, dont les données ne peuvent pas être altérées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Depuis le 1er janvier, la loi a rendu obligatoire un système de caisse sécurisé et certifié, pour lutter contre les risques de dissimulation de recettes.
Depuis le 1er janvier, la loi a rendu obligatoire un système de caisse sécurisé et certifié, pour lutter contre les risques de dissimulation de recettes. - © Apasec

La loi a rendu obligatoire pour les commerçants un système de caisse sécurisé et certifié depuis le 1er janvier, pour lutter contre les risques de dissimulation de recettes. Ce système concerne toute personne ou société assujettie à la TVA qui effectue des opérations avec des clients non assujettis. Par contre, tout particulier qui pratique du e-commerce n’est pas concerné, dès lors qu’il n’est pas assujetti à la TVA.

Utiliser un équipement conforme à la loi
Seuls les logiciels et systèmes de caisse informatisés dans lequel un assujetti enregistre les livraisons de biens et les prestations de services ne donnant pas lieu à facturation (autrement dit, les opérations effectuées avec ses clients non assujettis à la TVA) sont concernés par cette mesure. Ainsi les caisses autonomes (ou caisses enregistreuses), les systèmes de caisse reliés à un système informatisé et les logiciels d’encaissement installés sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone sont concernés, tout comme les instruments de pesage et de mesure utilisés pour réaliser des encaissements. Ces systèmes de caisse doivent permettre à l’administration fiscale de contrôler les données qui y sont enregistrées.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1454, du 5 avril 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Face aux attaques des végans, on s’est construit et armé.

a affirmé Gilles Gauthier, président de la Fedev (métiers de la viande) lors du congrès du syndicat qui s’est tenu les 14 et 15 juin derniers à Nantes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui