Le Réveil Lozère 30 avril 2019 à 11h00 | Par JA48

Visite à la ferme : acte III

Les visites d’exploitation agricoles se poursuivent avec les Jeunes agriculteurs. Les élèves de l’école de la Présentation d’Aumont-Aubrac ont pu découvrir un atelier laitier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA48

Tout au long de l’année scolaire, vous avez suivi les aventures des Jeunes agriculteurs Lozère avec les élèves de la Présentation d’Aumont-Aubrac. D’abord, ce sont leurs cinq sens qui ont été éveillés avec l’atelier Agri sens, qui de manière ludique les a sensibilisés aux goûts, l’odorat, la vue, le toucher et l’ouïe. Dans une deuxième phase, c’est avec des vaches Aubrac que les écoliers ont pu comprendre le cheminement de la naissance d’un animal jusqu’à la viande qu’ils ont dans leurs assiettes. En effet, leur faire visiter une exploitation où ils peuvent voir les animaux, leur permet de mieux situer la provenance de leur alimentation tout en voyant la manière dont l’élevage est manipulé. Suite à cette visite un premier goûter leur a été proposé pour déguster des produits carnés.
Pour clôturer cette découverte de l’élevage, il était impossible de faire l’impasse sur les produits laitiers. C’est sur l’exploitation de Vincent Bonnet, exploitant en Gaec avec son père Jean-François qui élèvent plus de 400 brebis laitières de race Lacaune que la visite a été faite.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1508, du 2 mai 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Malgré une interdiction de principe de l’utilisation de certains pesticides en période de floraison, plus de la moitié de leurs usages bénéficient de dérogations.

alerte l’Unaf (union nationale de l’apiculture française) dans un communiqué du 20 mai, journée mondiale des abeilles.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui