Le Réveil Lozère 13 novembre 2019 à 09h00 | Par RM

Viande bovine : les eurodéputés inquiets de l’avenir de la filière

Les enjeux climatiques, l’évolution des modes de consommation et les perspectives d’un Brexit sans accord ont été source ces dernières années d’une grande déstabilisation du marché de la viande bovine en Europe, a expliqué la Commission, le 5 novembre devant les eurodéputés de la commission de l’Agriculture du Parlement européen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © François d’Alteroche

Le changement climatique et des préoccupations de santé profondes pèsent aujourd’hui négativement sur la consommation de viande bovine, a expliqué la Commission le 5 novembre devant les eurodéputés de la commission de l’Agriculture du Parlement européen. Elle précise qu’« au cours des dix dernières années, la consommation per capita a baissé de 4,5 % alors que la consommation per capita de volailles a augmenté de 22 % sur la même période ». D’autres facteurs liés à la chute de la livre sterling et les perspectives d’un Brexit sans accord ont été également des facteurs aggravants, pesant sur les prix du marché. Toutefois, à court terme, le secteur bovin pourrait, selon la Commission, bénéficier de la déstabilisation du marché du porc en raison de la fièvre porcine africaine en Chine. Depuis quelques mois, le secteur a notamment eu accès à de nouveaux marchés.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1534, du 14 novembre 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Les AOP sont souvent usurpées en matière de notoriété. (…) Tous ensemble, il sera plus facile de se défendre, de même que de nous soutenir et de nous entraider mutuellement.

a expliqué Yannick Pochelon, l’animateur de la nouvelle « Fédération des AOP viandes de France ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui