L'Anjou Agricole 22 mai 2019 à 11h00 | Par AA

Viande bovine : agir sur la productivité de la main-d’œuvre

En vue d’augmenter la rémunération en viande bovine bio, développer la productivité de la main-d’œuvre constitue un levier efficace. Conclusion d’une étude menée conjointement par la Chambre d’agriculture et l’Institut de l’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou élève 68 vaches de race limousine avec 1,5 UMO permanente, pour une production brute de viande vive de 36,4 t/an.
La ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou élève 68 vaches de race limousine avec 1,5 UMO permanente, pour une production brute de viande vive de 36,4 t/an. - © AA

Dans le cadre de la Journée portes ouvertes marquant le 20ème anniversaire de la ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou, mardi 14 mai, une conférence a présenté les résultats d’une analyse économique relative aux niveaux de rémunération de la main-d’oeuvre en viande bovine bio. L’étude a été baptisée “Couprod”. D’ampleur nationale, elle a été conduite en partenariat par les Chambres d’agriculture et l’Institut de l’élevage (Idele). « Sur les campagnes 2015 à 2017, 230 bilans de coûts de   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui