Le Réveil Lozère 31 janvier 2017 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

«Vers une année plus sereine»

Après deux années particulièrement éprouvantes, la production laitière semble retrouver des couleurs à la faveur de perspectives de prix plus engageantes. Le point avec Yannick Fialip, président de la section régionale laitière de la FRSEA du Massif central.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sophie Chatenet

Pour 2017, à combien devrait se situer le prix du lait payé au producteur ?
Après deux années difficiles, où le prix du lait a chuté de 30 %, les perspectives sont plus positives pour 2017. La baisse de la production constatée au niveau mondial, européen et français ainsi que le retour de la demande asiatique sur les protéines laitières conduisent à une augmentation des cours. Entre 15 et 20 % d’augmentation du prix du lait par rapport à 2016, est attendue cette année. Ce redémarrage d’une dynamique positive est rassurante, même si l’équilibre reste fragile.
Les crises laitières successives témoignent du besoin criant de régulation à l’échelle européenne. Tous les pays européens en sont-ils convaincus ?
Il est essentiel de redéfinir une stratégie, de construire des choses dans le consensus avec nos collègues européens. Force est de constater que nous nous heurtons aux positions ultralibérales de certains producteurs européens. La volonté politique de mettre en place des outils d’intervention est loin d’être partagée. Pourtant, elle sera garante d’un équilibre plus durable, évitant les crises laitières à répétition, qui sont synonymes de faillites et de répercussions sur d’autres productions L’Union européenne imaginer des outils pour stabiliser les marchés laitiers. Par ailleurs, la politique de compensation des handicaps doit être maintenue, tout comme les aides couplées pour la production laitière dans les zones difficiles qui méritent d’être renforcées.

La suite dans le Réveil Lozère, page 8, édition du  2 février, numéro 1395.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui