Le Réveil Lozère 29 août 2018 à 15h00 | Par La forêt privée

Vers un observatoire de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique

Devant les dégâts importants causés par les cervidés sur la forêt cévenole depuis de nombreuses années, le parc national des Cévennes pilote un projet de mise en place d’un observatoire de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique (OEASC).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Forêt privée

L’objectif général, en conformité avec la charte du Parc, est d’apprécier et de suivre de façon objective et partagée l’état d’équilibre entre le grand gibier et les activités agricoles et forestières et plus particulièrement, en ce qui nous concerne, la pression exercée par le grand gibier sur la forêt.
L’OEASC doit permettre de centraliser les données relatives aux dégâts de gibier sur l’ensemble du territoire couvert par le parc national des Cévennes, tant sur les privées forêts privées que publiques (forêts domaniales et forêts des collectivités). C’est un dispositif concerté basé sur un système d’alerte déclenché par les propriétaires et les gestionnaires par le biais d’un formulaire mis en ligne, complété par des relevés sur le terrain.
La mise en place de ce projet se fait en concertation avec les différents partenaires du parc sur le territoire : les forestiers privés représentés par leurs organismes (syndicats, coopérative, CRPF), les forestiers publics (ONF, communes forestières) et les autres acteurs concernés (fédérations des chasseurs, chambres d’agriculture, départements, région, ONCFS, IRSTEA).
Le processus a été lancé en 2017, l’outil informatique a été développé au cours de l’année 2018 avec pour objectif un déploiement en fin d’année.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1473, du 30 août 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui