Le Réveil Lozère 30 avril 2018 à 14h00 | Par APASEC

Vente directe : bien mettre en valeur ses produits

Enseigne, vitrine, façade et magasin doivent donner envie d’acheter. La première impression est toujours importante.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les linéaires ont pour fonction essentielle de proposer la marchandise aux clients en libre-service, classée par familles. Pour qu’ils remplissent bien leur mission, ils doivent être lisibles, toujours remplis et harmonieux.
Les linéaires ont pour fonction essentielle de proposer la marchandise aux clients en libre-service, classée par familles. Pour qu’ils remplissent bien leur mission, ils doivent être lisibles, toujours remplis et harmonieux. - © Apasec

L’aménagement d’un magasin à la ferme est l’une des clés de réussite de l’activité commerciale. Il s’agit de rendre ce magasin accueillant pour les clients afin d’y présenter une gamme de produits visible, lisible et attractive. D’une manière générale, il faut trouver le juste équilibre entre un magasin dense, « chaud », bien achalandé et un magasin lisible, rationnel, beau, aéré et accueillant, ce n’est pas si simple ! Le travail consiste à réfléchir sur les couleurs, les matières, les volumes, et la meilleure façon de les associer. Il faut aussi réfléchir à l’emplacement des produits, à l’opportunité de les déplacer en fonction des évènements qui ponctuent l’année et qui sont un moteur essentiel pour des ventes. Vendre, c’est proposer le bon produit, au bon endroit, au bon moment, au bon prix, en bonne quantité et avec la bonne information.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1458, du 3 mai 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.