Le Réveil Lozère 01 octobre 2014 à 08h00 | Par Cémac - Cobévial

Vente de génisses Aubrac animée

Mardi 16 septembre, la Cémac-Cobévial a organisé sa traditionnelle vente de génisses Aubrac. Plus de 250 personnes étaient présentes : des acheteurs, mais aussi de nombreux éleveurs du plateau de l’Aubrac venus en simples spectateurs, pour se faire une opinion sur la dynamique du marché des reproducteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Comme à l’accoutumée, le niveau des génisses à la vente était très relevé, tant en pleines qu’en 18 mois. Les adhérents de la Cémac-Cobévial proposaient à la vente 24 génisses de 18 mois (dans une fourchette allant de 1 250 à 1 470 euros) et 48 pleines (dans une fourchette allant de 1 850 à 2 350 euros). Dans les pleines, les animaux les plus en vue étaient trois génisses appartenant au Gaec de Cissac, l’EARL Delbor et la SCEA Martin (toutes trois proposées à 2 350 euros). Dans les 18 mois, l’élevage Martin du Quiet et le Gaec Gral des Prunhes se sont démarqués. Cette vente a été très animée. En moins de cinq minutes, 95 % des génisses ont changé de propriétaire, preuve que les animaux étaient d’un très bon rapport qualité - prix. Les génisses pleines se sont vendues en moyenne à 2 100 euros et les bourrettes à 1 400 euros, soit globalement les mêmes prix que l’an passé. Les éleveurs hors-zone se sont particulièrement illustrés dans les pleines, puisque 22 d’entre elles vont partir dans l’Yonne, cinq dans les Deux-Sèvres et trois dans les Pyrénées-Orientales. Les éleveurs du berceau se sont positionnés sur les 18 mois. À noter que sur cette même journée, la coopérative proposait également une quinzaine de taureaux Charolais de croisement, d’un excellent rapport qualité-prix.

La suite dans le Réveil Lozère, page 8, édition du 2 octobre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui