Le Réveil Lozère 26 décembre 2012 à 15h10 | Par Le Réveil Lozere

Vautour - "Nous ne voulons pas l'éradication du vautour, mais sa régulation"

La cohabitation entre l'agriculteur et le vautour repose sur un équilibre pas toujours facile à obtenir, tandis que la population de vautours ne cesse de croître en Lozère. Reportage au Gaec de Hyelzas.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Réveil Lozère

Quelques centaines de mètres carré clôturés et de gros os éparpillés témoignent de l'emplacement d'une placette pour les vautours, sur le causse Méjean. Un lieu somme toute discret, où les éleveurs peuvent apporter leurs brebis mortes, au lieu d'appeler l'équarrisseur. Celle du Gaec de Hyelzas existe depuis une dizaine d'années. "Parfois, on n'a même pas le temps de décharger l'animal que les vautours sont déjà là. On peut facilement en voir arriver 150" raconte Clément Saumade, producteur de lait pour le Fédou. Cette exploitation compte près de 5OO brebis et ne fait appel à l'équarrisseur que deux ou trois fois par an, "pour faire des analyses sanitaires".

À lire dans le Réveil Lozère du jeudi 27 décembre, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les éleveurs laitiers ne sont pas et ne seront pas les banquiers de ce gouvernement.

a revendiqué la fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), le 27 juillet, à la suite de l’annonce du transfert financier de 4,2 % du premier au second pilier de la Pac par Stéphane Travert.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui