Le Réveil Lozère 24 juillet 2019 à 10h00 | Par AG

Ursula von der Leyen promet une UE plus verte, plus transparente et ouverte au commerce

Élue de justesse par le Parlement européen à la présidence de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a tenté de donner des gages en matière de protection de l’environnement et de lutte contre le changement climatique, y compris dans le cadre des accords commerciaux signés avec des pays tiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En matière agricole, Ursula von der Leyen propose de lancer une nouvelle « stratégie de la ferme à la fourchette » sur l’alimentation durable.
En matière agricole, Ursula von der Leyen propose de lancer une nouvelle « stratégie de la ferme à la fourchette » sur l’alimentation durable. - © Parlement européen

Le Parlement européen a été élu le 16 juillet lors d’un vote serré à Strasbourg (par 383 voix, contre 327 et 22 abstentions), la chrétienne-démocrate allemande Ursula von der Leyen, candidate désignée par le Conseil européen, à la présidence de la prochaine Commission européenne.
Dans ses orientations politiques pour la prochaine Commission européenne 2019-2024, présentées à l’issue de son élection, elle précise notamment qu’il faudra « changer notre façon de produire, de consommer et de commercer. La préservation et la restauration de notre écosystème doivent guider tout notre travail. Nous devons établir de nouvelles normes en matière de biodiversité, qui s’étendent au commerce, à l’industrie, à l’agriculture et à la politique économique ».

Une stratégie « Farm to Fork »
Sur l’agriculture, elle souligne que « le travail vital de nos agriculteurs pour fournir aux Européens des aliments nutritifs, abordables et sûrs » doit être « préservé ».

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1520, du 25 juillet 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui