Le Réveil Lozère 07 février 2017 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Unicor et les Ets Puigrenier lancent la démarche Bœuf de montagne

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À l’occasion du Sirha, le salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation, Unicor et les établissements Puigrenier ont signé un accord de partenariat portant sur la création de la démarche Bœuf de montagne. Une initiative qui permettra à Unicor de valoriser des bêtes issues de races à viande locales élevées en zones de montagne, et aux établissements Puigrenier de répondre à une demande croissante en viandes de qualité issues de modes de production vertueux. Avec un démarrage en mars sur la base de 15 bovins par semaine, le partenariat devrait tripler les volumes à court terme. De race Aubrac, Salers ou Limousine, les bovins sélectionnés devront être nourris de céréales produites au minimum à 50 % en zones de montagne. « Ce partenariat s’inscrit dans notre stratégie d’entreprise de création de valeur (…), au même titre que le développement de notre enseigne alimentaire en circuit court coopératif les Halles de l’Aveyron, a souligné Jean-Claude Virenque, président d’Unicor. Les consommateurs expriment aujourd’hui des exigences sociétales, environnementales et qualitatives fortes en matière d’agriculture et d’alimentation. Je crois que notre modèle d’agriculture vertueuse du Massif central dispose de tous les atouts pour répondre à ces demandes ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.