Le Réveil Lozère 28 novembre 2018 à 15h00 | Par Nancy Sagnet

Une usine majeure d’aliment bio en Occitanie

Après dix mois de travaux de modernisation et d’extension, le leader de la nutrition animale en Occitanie, Solevial inaugurait mercredi 21 novembre, sa nouvelle usine d’aliment biologique de Banassac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Claude Virenque a officiellement inauguré les nouvelles installations mercredi 21 novembre dernier.
Jean-Claude Virenque a officiellement inauguré les nouvelles installations mercredi 21 novembre dernier. - © Nancy Sagnet

Dédiée à la production et à la distribution d’aliments et de matières premières issus de l’agriculture biologique, l’usine Solevial de La Canourgue assure la livraison de près de 600 agriculteurs. Cette structure est née en 2013, de la fusion des activités nutrition animale des coopératives Unicor, In vivo par sa filiale Evialis, et Qualisol. « Au cours de ces dernières années, la production de granulés a plus que doublé passant de trois tonnes dans les années 2015-2016 à plus de 7 500 tonnes sur le dernier exercice », indique Sylvain Claveria, le directeur de Solevial, le mercredi 21 novembre lors de l’inauguration de l’usine rénové à Banassac.
Cette usine avait une capacité maximale de production de 8 000 tonnes. Dans l’optique de répondre à une demande croissante de l’agriculture biologique, la structure Solevial a donc décidé de réaliser une extension de cette usine. Financé à hauteur de 1,2 millions d’euros par Solevial et subventionné à hauteur de 413 000 euros par la région Occitanie, « cet investissement illustre la volonté d’Unicor et de Solevial d’être des outils de performance et de développement pour l’agriculture biologique. Avec plus de 8 000 exploitations en Bio ou en conversion, l’Occitanie est la première région de France Bio, explique Jean-Claude Virenque, président des deux entités. Étant des acteurs structurants de l’agriculture régionale, il était donc essentiel pour Unicor et Solevial de répondre aux attentes sociétales en matière d’agriculture bio et d’accompagner efficacement les professionnels du secteur ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1486, du 29 novembre 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

La situation générale des nappes au 1er mars 2019 traduit une période de recharge hivernale déjà bien entamée mais encore peu active.

indique le 15 mars le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui