Le Réveil Lozère 29 avril 2015 à 08h00 | Par Agra Alimentation

Une tendance positive

Bonne météo, dynamisme des brasseries locales, Coupe du monde de foot, les raisons sont multiples pour l’amélioration du marché de la bière en 2014 (+2,8 % en volume). L’année 2013 avait été une année particulièrement difficile a rappelé François Loos.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Patrick Cronenberger

En 2014, grâce à une offre dynamique associée à une météo favorable et un développement croissant des brasseries artisanales, le marché affiche une tendance positive », annonce François Loos, président de Brasseurs de France. Le marché 2014 rattrape donc le niveau de 2012 en volumes de bière consommés (19 956 millions d’hectolitres). En 2013, la hausse de 160 % des droits d’accises (taxe de l’État sur l’alcool) et une consommation en recul avaient fortement pénalisé le secteur. Les prix avaient augmenté de 14 % en grandes et moyennes surfaces et de 10 % dans les cafés, les hôtels ou les restaurants, induisant une baisse de la consommation de 3 %. « Depuis cinq ans, la consommation s’est stabilisée autour de 20 millions d’hectolitres. La multitude de petites brasseries sur tout le territoire, une centaine ont été créées en 2014, caractérise ce marché, tout comme le fort renouvellement de l’offre et l’apparition de nouveaux packaging, poursuit-il. Le marché français est un marché atypique et très valorisé avec deux tiers des bières vendues sous marque premium. Il existe plus de 2 000 marques de bières en France et 700 brasseries, réparties sur toute la France. »

La suite dans le Réveil Lozère, page 10, édition du 30 avril 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui