Le Réveil Lozère 09 janvier 2019 à 10h00 | Par Actuagri

Une source d’innovation pour l’agriculture

Alors que l’agriculture prête trop souvent le flanc à l’agribashing, le secteur est un moteur de l’économie circulaire, qui répond en tout point à la demande sociétale, notamment en matière de préservation des ressources naturelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le SIA mettra cette année l’économie circulaire à l’honneur.
Le SIA mettra cette année l’économie circulaire à l’honneur. - © Gabriel Omnès

« Dans tous les travaux de prospective autour de l’économie circulaire menés ces dernières années, l’agriculture a toujours une place centrale », explique Jérôme Mousset, chef du service agriculture et forêt à l’Ademe, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Cette dernière définit l’économie circulaire comme « un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de la vie des produits (biens et services) vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus ». Face à des ressources naturelles en diminution, l’agriculture est en première ligne de ce défi pour continuer à produire suffisamment. L’élevage constitue d’ailleurs, depuis toujours, un système circulaire efficace, recyclant dans la chaîne alimentaire animale de nombreux coproduits issus de l’industrie agro-alimentaire et de résidus de récolte, tout en améliorant la fertilité des sols et en produisant de l’énergie renouvelable. L’agroécologie permet par ailleurs d’intégrer les principes de l’économie circulaire en associant davantage culture et élevage, en recouplant les cycles de l’azote et du carbone, etc.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1492, du 10 janvier, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui