Le Réveil Lozère 27 mai 2015 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Une région de premier plan

Le 1er janvier 2016, l’union des deux régions historiques Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées sera effective. Avec 5,6 millions d’habitants, la future région comportant 13 départements est la cinquième région la plus peuplée de France. Au sein de cette nouvelle région, l’agriculture est un enjeu important, notamment au niveau de l’emploi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées accède à la première place nationale concernant la production ovine.
Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées accède à la première place nationale concernant la production ovine. - © DR

Avec une superficie de 73 000 km², la future région représente 13 % du territoire national et devient la deuxième région française en superficie. Midi-Pyrénées contribue à hauteur de 62 % à la constitution de cette nouvelle entité. L’artificialisation des sols y est parmi les plus faibles de métropole, les sols artificialisés n’occupant que 8 % du territoire régional. Les surfaces boisées et les territoires agricoles prédominent, représentant respectivement 32 et 48 % du nouveau territoire. La région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées compte près de 2,4 millions d’hectares de forêt, soit 14 % de la superficie forestière métropolitaine. Malgré une troisème place au palmarès national pour les surfaces en forêt, la nouvelle région n’arrive qu’en cinquième position concernant l’exploitation forestière. Cette sous-exploitation de la ressource s’avère plus prononcée en Languedoc-Roussillon qu’en Midi-Pyrénées, même si les ressources forestières sont réparties plus ou moins équitablement entre les deux régions. Avec environ 3,5 millions d’hectares de SAU, la future région accède à la deuxième place du palmarès national pour ce critère. Les terres arables s’étendent sur 1,9 million d’hectares. Dans la composition de la SAU, viennent ensuite les surfaces toujours en herbe (STH) et les superficies en vigne. Avec 1,3 million d’hectares, les STH contribuent à 38 % de la superficie agricole régionale. Quant aux surfaces en vigne (273 milliers d’hectares), leur part dans la SAU est de 8 %. Les surfaces en cultures fruitières ne représentent que 1,1 % de la SAU régionale avec 37 milliers d’hectares. La nouvelle région présente une agriculture diversifiée, en lien avec son territoire. Si Midi-Pyrénées domine concernant les surfaces en terres arables, Languedoc-Roussillon inverse la tendance pour les surfaces en vigne et les deux régions jouent à parts égales pour les superficies fruitières.

La suite dans le Réveil Lozère, page 7, édition du 28 mai 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui