Le Réveil Lozère 23 novembre 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Une pièce de théâtre pour aborder les risques psychosociaux en agriculture

Alors que deux agriculteurs se suicident chaque jours en France, la MSA du Languedoc a décidé de prendre le problème à bras-le-corps en organisant des soirées théâtre autour de ce thème.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au Malzieu la pièce a fait salle comble, mercredi 15 novembre.
Au Malzieu la pièce a fait salle comble, mercredi 15 novembre. - © Aurélie Pasquelin

« Un temps de cochon », c’est le nom de la pièce de théâtre de la MSA consacrée aux risques psychosociaux. À travers l’histoire de Rachel, 40 ans, hospitalisée dans un centre de repos suite à sa tentative de suicide, le public est confronté à ses problèmes, ses doutes propres au monde agricole. « Chaque jour, deux agriculteurs se suicident en France, explique Cédric Saur, président de la MSA du Languedoc. Les risques psychosociaux (RPS) sont donc une vraie problématique au sein de la MSA. En tant qu’organisme social, c’est notre rôle que de prendre cette problématique à bras-le-corps. Nous avons déjà mis en place plusieurs dispositifs dans ce sens, comme Agirensemble mais pour faire évoluer les mentalités, nous devons en parler ensemble. Nous devons arriver à libérer la parole et pour cela, nous avons pensé à une pièce de théâtre. Cela permet de dédramatiser ce sujet pourtant très grave. En invitant le monde agricole et rural, nous entendons bien arriver à ce que les gens puissent s’exprimer pour qu’ils ne soient plus seuls. » La solitude, l’un des nombreux facteurs à risque est d’ailleurs longuement évoqué dans la pièce mais « ce n’est pas le seul facteur » pour Cédric Saur.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1435, du 23 novembre 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui