Le Réveil Lozère 25 avril 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Une multitude de projets pour le service de remplacement

Le service de remplacement de la Lozère tenait son assemblée générale, mercredi 19 avril, à Mende. L’occasion pour l’association de faire le point sur l’année 2016 et d’annoncer ses projets pour 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Âgé de 44 ans, le service de remplacement lozérien avait choisi le mercredi 19 avril pour organiser son assemblée générale. En 2016, ils étaient 440 agriculteurs à avoir adhéré au service. « Le nombre d‘adhérents est relativement stable d’une année sur l’autre », constate Vincent Bonnet, président du service. Cependant entre 2015 et 2016 si la structure a enregistré 112 nouveaux adhérents, 85 n’ont pas renouvelé leur adhésion. « Ces résultats montrent un manque de fidélisation des agriculteurs au service de remplacement, note-t-il. Plusieurs agriculteurs n’adhèrent pas en début d’année mais attendent d’avoir besoin d’être remplacés pour adhérer en cours d’année. » Cependant, il faut rappeler qu’une adhésion en cours d’année engendre une majoration. De plus, ces agriculteurs ne seront pas prioritaires en cas de demande de remplacement. Pour en revenir aux chiffres, le nombre d’adhérents au contrat d’assurance remplacement est en constante augmentation. Cette évolution est saluée par le service de remplacement et son président : « Les agriculteurs prennent concience du bienfait de ce contrat pour maintenir l’activité de leur exploitation en cas de coup dur. »

300 journées remplacées chaque mois
Si les contrats d’assurance valables en cas de maladies ou d’accident semblent se démocratiser, les congés parentals représentent bien la majeur partie des remplacements effectués par la service. « Au cours des trois dernières années, l’activité de la structure s’est stabilisée, continue Vincent Bonnet. En moyenne, nous réalisons 3 575 journées de remplacement par an sur les trois dernières années et nous enregistrons une moyenne mensuelle de 300 jours. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1407, du 27 avril 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui