Le Réveil Lozère 13 octobre 2015 à 08h00 | Par Anne-Marie Vincent

Une leçon bien appétissante !

Le conseil départemental et l’association De Lozère organisent sur Florac et ses environs la Semaine du goût, du 12 au 18 octobre, en direction des scolaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Goûter bien mérité pour les enfants de l'école Sainte Lucie de Florac !
Goûter bien mérité pour les enfants de l'école Sainte Lucie de Florac ! - © Anne-Marie Vincent

Équipés d’une toque estampillée « C’est moi le chef » et d’un tablier « Savourez la Lozère », dix-sept élèves du CE2 au CM2 de l’école Sainte-Lucie de Florac avaient tout l’air de cuisiniers en herbe. Car, à l’occasion de la Semaine du goût, ils ont passé la matinée du 12 octobre avec le chef Martial Paulet, du restaurant l’Adonis, à différencier les saveurs comme le sucré, le salé, l’amertume et l’acidité. Dégustations de solutions buvables et découvertes à l’aveugle d’aliments cachés dans des boîtes étaient notamment au menu de ces ateliers pédagogiques et ludiques. Et ils n’ont pas perdu une miette des conseils du chef ! « C’est important de transmettre aux enfants, d’après Martial Paulet, qui a découvert très tôt sa passion en préparant de la pâtisserie. Il faut les sensibiliser à la culture du bien manger. » L’après-midi, ces mêmes enfants se sont rendus à la boulangerie La Gourmandine pour découvrir l’atelier, le fournil et la fabrication de pâtisseries. Cette éducation aux goûts, en direction des consommateurs de demain, est proposée par le conseil départemental avec, depuis 2009, l’association De Lozère. « Basée sur la valorisation des productions traditionnelles et emblématiques de Florac et des alentours, cette manifestation est l’occasion de faire rencontrer les jeunes écoliers du canton avec les producteurs, les artisans qui œuvrent pour la promotion de spécialités culinaires », note le conseil départemental. « Six écoles de Florac, d’Ispagnac et de Bédouès participent à cette Semaine du goût », se félicite Delphine Oustry, chargée de promotion des filières agroalimentaires au sein de l’association De Lozère, qui finance, d’ailleurs, le transport pour permettre aux écoliers de visiter certaines exploitations comme la ferme des Cévennes à la Salle-Prunet, la chèvrerie des Felges à Cassagnas, la ferme du Crouzet aux Bondons ou encore la boucherie Roume à Florac.

La suite dans le Réveil Lozère, page 5, édition du 15 octobre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui