Le Réveil Lozère 22 octobre 2014 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Une journée riche en enseignements

Vendredi 17 octobre, la halle d'Aumont-Aubrac s'est transformée en un vaste parc-exposition de matériels agricoles. La FR Cuma du Languedoc-Roussillon organisait sa journée régionale machinisme. Principales fonctions des tonnes à lisier, épandeurs et retourneur d'andain présentés : la valorisation des effluents d'élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Sandra Hartmann)  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann

C'est sur les terres de la Cuma d'Aumont-Aubrac que s'est déroulée la journée régionale machinisme de la FR Cuma du Languedoc-Roussillon. Julien Osty, trésorier et administrateur de la coopérative lozérienne explique les grands axes de la journée ; « nous sommes dans un département d'élevage, les démonstrations de matériels sont forcément un peu orientées : tonnes à lisier, épandeurs d'engrais, retourneur d'andain, épandeurs de fumier. Nous utilisons lisiers et fumiers pour valoriser les productions de nos parcelles. » En Lozère, les cultures sont principalement destinées à nourrir les troupeaux. Vu le prix des engrais, autant optimiser les cultures au champ. D'où l'importance de choisir les bons matériels permettant aussi de substantielles économies. Premier pôle : les tonnes à lisier. Nous avons assisté à deux démonstrations, deux tonnes de 12 000 litres (Mauguin Citagri et Agrimat). Roues basses pression, turbine de pompage à entraînement hydraulique, qualité de remplissage, système d'accroche sur le châssis... les machines sont analysées et commentées sous les coutures. Chaque tonne peut être équipée de pièces complémentaires répondant au cahier des charges de l'utilisateur. Néanmoins, les principes de base sont identiques. Dans une tonne à lisier, un compresseur générant un vide d'air permet l'opération de pompage, celui-ci comprime ensuite l'air dans la cuve pour procéder à l'épandage. Bien souvent, les machines sont équipées de régulateurs pour conserver une pression uniforme pendant l'opération. La précision de l'épandage étant liée à la largeur de travail ; le DPA (débit proportionnel à l'avancement) peut être un bon outil. Couplé avec une barre de guidage GPS, ce type d'équipement peut suspendre automatiquement l'épandage, dans une zone en bordure de parcelle. Dans l'absolu, on peut même pousser la maîtrise de l'opération en cartographiant les épandages réalisés ou les doses à apporter selon les parcelles.

La suite dans le Réveil Lozère, pages 4 et 5, édition du 23 octobre 2014.

Le simulateur de conduite

La MSA fait de la prévention. Elle dispose pour cela de nombreux outils : le simulateur de conduite de tracteur en est un. Les étudiants des établissements agricoles ont pu tester leurs réflexes. Adopter une conduite souple limite par exemple les tassements de vertèbres. Autre rappel important, la descente du véhicule. Il est conseillé de descendre en arrière pour prévenir les risques de chute ou d'entorse.

Le banc d'essai tracteur

Le banc permet notamment de connaître les capacités de son moteur et de faire des économies de GNR. Voici en quelques lignes comment se déroule un contrôle. La veille du passage, une séance de travail soutenue est conseillée de même qu'une dizaine de kilomètres sur route au régime maximum. Le jour du contrôle, comptez une bonne trentaine de minutes. L'opérateur effectue un certain nombre de branchements. Les performances sont mesurées à pleine charge, depuis le couple maximum jusqu'au régime nominal, avec des points de mesure tous les 50 à 100 tr/min : puissance, réserve de couple, consommation, débit d'injection. Pour plus de renseignements sur le banc d'essai, contactez la FD Cuma de la Lozère au 04 66 65 62 00 ou à fdcuma48@gmail.com.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Nous nous engageons à créer une offre différenciée, adaptée à la création de valeur ajoutée pour nos adhérents, dans une démarche qualité affichée et accessible.

Julien Marre, président national du service de remplacement

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui