Le Réveil Lozère 10 avril 2019 à 11h00 | Par Nancy Sagnet

Une journée pour la remise en état de prairie

Les dégâts de sangliers subsistent sur le département. Pour aider les agriculteurs touchés, la fédération départementale de la Cuma organisait une journée machinisme, le mardi 2 avril au hameau de la Valette, sur la commune de Florac-Trois-Rivières destiné à la remise en culture de terre abîmée par les sangliers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le rabot de prairie est une machine spécialement conçue pour la rénovation des prairies après dégâts de sangliers. © Nancy Sagnet  © Nancy Sagnet Le régénérateur de prairie combiné est une nouveauté sur le marché. © Nancy Sagnet Une centaine d'agriculteurs venus de tout le département a pu se familiariser avec des outils aux différentes fonctions. © Nancy Sagnet  © Nancy Sagnet La Cuma des genêts possède une herse étrille avec un semoir pneumatique. © Nancy Sagnet  © Nancy Sagnet

L'importance des dégâts causés aux prairies par les sangliers est grandissante ces dernières années. « Auparavant, ils étaient majoritairement situés en Cévennes et maintenant ils gagnent la Margeride, les causses et même l'Aubrac. Les prairies retournées par les sangliers ne sont plus fauchables. Cela engendre la pousse de mauvaises herbes et des pertes de rendements considérables », tels était les mots de Sylvain Chevalier, président de la fédération départementale des Cuma de Lozère, lors de la journée machinisme de la Cuma Lozère, le mardi 2 avril, au hameau de La Valette, sur la commune de Florac-Trois-Rivières. Les prairies nécessitent donc d'être remises en état pour qu'elles soient à nouveau productives et mécanisables. C'est dans cette optique que la fédération départementale des Cuma organisait une journée thématique sur la remise en culture de terres après les dégâts de sangliers. « L'objectif de cette journée est de présenter une dizaine d'outils aux agriculteurs du département et qu'ils puissent se familiariser avec ces derniers », explique Sylvain Chevalier.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1505, du 11 avril 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui