Le Réveil Lozère 11 avril 2018 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Une journée dédiée à la promotion des produits du terroir lozérien

Les Jeunes agriulteurs de Lozère organisaient dimanche 8 avril De la Botte à la Toque dans la halle d’Aumont-Aubrac. Comme pour les deux éditions précédantes, le concours de cuisine était un des temps fort de cette journée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Aurélie Pasquelin) Ginette Gerbail, Marie-Noëlle Brunel et Lilou Meyrueix © Aurélie Pasquelin Gérard Dugard, Chantal Vincent et Clémence Boissier. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin En fin de matinée, les concurrants apportaient une dernière touche aux plats. © Aurélie Pasquelin La coupétade revisitée de l'équipe bleue. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin Le plat proposé par l'équipe bleue. © Aurélie Pasquelin Les six membres du jury ont pu déguster les plats et les desserts préparés par les candidats. © Aurélie Pasquelin En attendant la dégustation par le jury, Gérard Dugard réchauffe les assiettes. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin Jeanne prépare les barbapapa. © Aurélie Pasquelin Le plat présenté par l'équipe orange. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin Préparée par les vainqueurs du concours, la pièce de bœuf marquée d’un 48 et fumée au foin a fait sensation. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin Le dessert proposé par l'équipe orange. © Aurélie Pasquelin La crème brulée au lait de brebis présentée par l'équipe rose. © Aurélie Pasquelin Le dessert de l'équipe verte intitulé "retour d'école". © Aurélie Pasquelin Plus de mille personnes se sont croisées dimanche dernier dans la halle d’Aumont-Aubrac. © Aurélie Pasquelin Une mini-ferme était installée pour le plus grand plaisir des enfants. © Aurélie Pasquelin Dans les allées, les visiteurs ont pu admirer les stands des producteurs lozériens. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin L'après-midi, le lycée hôtelier de Saint-Chély-d'Apcher proposait une démonstration de cuisine. © Aurélie Pasquelin Au menu : kinder délice maison © Aurélie Pasquelin Les douze participants au concours de cuisine se sont affrontés pendant toute la matinée. © Aurélie Pasquelin Les JA de Lozère et d'Aumont-Aubrac organisaient l'événement. © Aurélie Pasquelin

Tous les deux ans, les Jeunes agriculteurs de Lozère organisent De la Botte à la Toque. Au travers des différentes animations et des stands de producteurs présents, les visiteurs sont amenés, le temps d’une journée, à se plonger dans l’univers des produits de terroir du département. « En Lozère, nous avons une agriculture de qualité qui se distingue par plusieurs IGP, a déclaré Vincent Bonnet, président des JA48 lors de son discours. Mais nous ne sommes pas les seuls acteurs de cette chaîne et c’est ce que l’on a voulu aussi mettre en avant dans cette journée en invitant les restaurateurs, les lycées agricoles et hôteliers à participer. » Partenaire de l’événement, le lycée hôtelier du Sacré-Cœur de Saint-Chély-d’Apcher était en charge du repas du midi : un burger lozérien. Si de nombreuses animations étaient proposées dans cette journée, le moment fort c’était bien entendu le concours de cuisine.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1455, du 12 avril 2018, en page 3

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).