Le Réveil Lozère 14 juin 2016 à 08h00 | Par Copage

Une journée de reconnaissance des espèces floristiques

La communauté de communes de l’Aubrac lozérien (Ccal), animatrice du site Natura 2000 du plateau de l’Aubrac et le Copage proposent une formation aux agriculteurs du site afin d’identifier la richesse floristique et d’évaluer les pratiques favorables au maintien de la qualité des parcours et prairies naturelles de l’Aubrac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avant de s’engager dans une Maec prairies fleuries, il est bon d’identifier les espèces requises. Une liste a été établie pour l’Aubrac lozérien, on y retrouve par exemple les jonquilles.
Avant de s’engager dans une Maec prairies fleuries, il est bon d’identifier les espèces requises. Une liste a été établie pour l’Aubrac lozérien, on y retrouve par exemple les jonquilles. - © Copage

Cette formation, en présence d’un botaniste du conservatoire botanique national méditerranéen, permettra notamment aux agriculteurs désireux de signer une mesure agro-environnementale climatique (Maec) prairies fleuries, d’identifier les espèces requises pour engager leurs parcelles. Une liste de vingt grands groupes a été établie sur le territoire de l’Aubrac lozérien comprenant, entre autres, jonquilles, centaurées, lotiers, campanules, orchidées, knauties, salsifis, laîches et luzules. Également au programme de cette journée : visite de prés de fauches et des pâturages à la recherche de plantes indicatrices d’un bon état de conservation, application d’une méthode d’identification des espèces, échanges sur les liens existants entre diversité floristique et pratiques agricoles, etc. Cette journée aura lieu mardi 21 juin de 9h30 à 17h30, rendez-vous à la maison Richard à Nasbinals. Renseignement et inscription auprès du Copage au 04 66 65 62 00 ou au anne.colin@lozere.chambagri.fr.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 16 juin 2016, numéro 1364.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui