Le Réveil Lozère 21 février 2018 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Une fleur d’Aubrac Lozérienne au Salon de l’agriculture

Alors que la race Aubrac est à l’honneur cette année, le Salon de l’agriculture accueillera plusieurs animaux inscrits en Fleur d’Aubrac et Bœuf fermier Aubrac. Parmi eux, Blanche, génisse âgée de trois ans élevée au Gaec Gibertes-Chanteperdrix.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierre Ressouche prépare Blanche depuis maintenant neuf mois.
Pierre Ressouche prépare Blanche depuis maintenant neuf mois. - © Aurélie Pasquelin

Race à l’honneur pour le salon de l’agriculture 2018, l’Aubrac sera présente dans le hall 1 de l’événement. Un emplacement privilégié qui permet à la race de s’afficher et d’afficher les différentes filières qui en découlent. Parmi elles, les Bœufs fermiers Aubrac et Fleurs d’Aubrac. Ces dernières, avec leur couleur si caractéristique seront au nombre de deux : une génisse lozérienne et une aveyronnaise. C’est Blanche, élevée au Gaec Gibertes-Chanteperdrix du Buisson qui représentera la Lozère. « La coopérative Célia nous a contactés parce qu’ils recherchaient des fleurs d’Aubrac en 450 U+, raconte Pierre Ressouche, l’un des membres du Gaec. Après avoir fait un tour de sélection dans les exploitations, ils nous ont annoncé que Blanche était retenue pour aller au Salon. »

Suite de l'article à lire dans le dossier Salon de l’agriculture du Réveil Lozère n°1448, du 22 février 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).