Le Réveil Lozère 24 avril 2019 à 09h00 | Par Nancy Sagnet

Une démarche auprès des citoyens

À l'occasion de sa venue à Mende, pour le développement de l'économie et de l'emploi, Carole Delga, présidente de la région Occitanie est venue présenter le nouveau dispositif « la région est à vous », ainsi que remettre les totems des sites classés « grands sites Occitanie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

L'année dernière, la région Occitanie avait lancé une grande consultation, sur l'alimentation. C'était donc la grande cause régionale. Une démarche collaborative qui a donné lieu à des mesures concrètes (voir encadré ci-contre). Cependant, une partie de la population ne s'est pas exprimée. « En effet, lors des grands débats ou encore lors de la grande concertation, seulement les CSP (catégorie socioprofessionnelle) favorisés se sont exprimées. Afin de donner la parole aux personnes qui ne la prenne jamais, nous voulons connaître les avis de tout le monde en allant au coeur des lieux de vie de la population d'Occitanie. C'est pourquoi, nous avons lancé le nouveau dispositif "la région est à vous" », explique Carole Delga, lors de sa visite en Lozère pour le développement de l'économie et de l'emploi, le mercredi 17 avril, à Mende.
Pour poursuivre et amplifier les actions d'écoute active vis-à-vis des habitants de la Région, plus de cent rencontres de proximité, sont organisés entre mi-mars et fin juillet 2019. Ces rencontres auront lieu sur les marchés, lors de manifestation, dans des halls de gare. À chaque rencontre, plusieurs élus régionaux seront présents. « La région a également recruté des jeunes en service civique pour privilégier le contact avec les jeunes. Aussi, les citoyens peuvent contribuer à cette concertation en répondant au questionnaire en ligne via le site internet "ma région utile" », explique Aurélie Maillols.
À l'issue de cette consultation en septembre, une restitution sera organisée. « Elle permettra de réfléchir et donner des orientations pour la mise en place de nouvelles politiques régionales », indique Carole Delga.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1507, du 25 avril 2019, en page 3.

Le pass agri valorisation
Réunis en assemblée plénière il y a quelques jours, les élus régionaux ont adopté un nouveau dispositif d'aide nommé le Pass agri valorisation. Un dispositif qui vient renforcer le soutien au développement et à la compétitivité des entreprises agricoles de Occitanie, comme c'était le cas avec la mise en place du pass élevage. Cette nouvelle aide servira à accompagner les petits projets de transformation à la ferme.
« Après l'ambition du pacte régional pour une alimentation durable issu de la Grande cause régionale alimentation en 2018, ce pass, vient accompagner les projets ciblés  avec un montant maximum d'aide qui s'élève à 20 000 EUR », explique Renée Moreno, conseiller régional. Il s'adresse principalement aux porteurs de projets qui se lancent dans la transformation de produits et les accompagne dans la recherche de clientèle. Il les aide également dans l'acquisition de matériel, l'aménagement ou la construction de bâtiment pour transformer et commercialiser en circuit court, ainsi que pour le positionnement sur de nouveaux marchés ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui