Le Réveil Lozère 11 juillet 2018 à 11h00 | Par Nancy Sagnet

Une concertation pour les futurs plans d’actions régionaux

Dans le cadre du dispositif Alimentation grand cause régionale 2018, la Région Occitanie organisait, mardi 3 juillet dernier, une des vingt rencontres territoriales ayant lieu sur toute la région. Agriculture, distribution, transformation, jeunesse et engagement ont rythmé les échanges de la réunion publique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

Lancé fin 2017, le dispositif Alimentation : grande cause régionale en Occitanie, est l’une des principales préoccupations pour l’année 2018. Dès avril, la Région a entrepris une grande consultation auprès des habitants de l’Occitanie, via un questionnaire. De mai à septembre, elle organise sur l’ensemble des départements de la région, une vingtaine de rencontres territoriales au cours desquels chacun peut donner son avis sur l’alimentation de demain. La dernière rencontre, ouverte à tous, se déroulerait mardi 3 juillet, à la salle polyvalente de Marvejols.
« L’alimentation est un sujet de la vie quotidienne. Les citoyens attendent de la puissance publique des actions en matière de santé, de qualité des produits. Par exemple dans les restaurations collectives, beaucoup de personnes ne retrouvent pas la qualité attendue, indique Aurélie Maillols, vice-présidente de la Région Occitanie, en charge de la montagne et de la ruralité. Les consommateurs s’interrogent également sur les impacts sociétaux, économiques, agricoles, et environnementaux de l’alimentation ». En Occitanie, le domaine agroalimentaire représente 165 000 emplois et 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires mais « 80 % de la viande consommée en Occitanie provient de l’extérieur », indique Jean-Louis Cazaubon, vice-président en charge de l’agroalimentaire et de la viticulture pour la Région Occitanie. Avec l’accroissement de la demande d’alimentation biologique et locale, et les attentes des agriculteurs en matière de rémunération au juste prix, la Région Occitanie a donc décidé de faire de l’alimentation la grande cause régionale de l’année 2018.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1468, du 12 juillet 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La procédure de réouverture du marché chinois à la viande bovine française continue à un rythme effréné avec l’agrément de quatre établissements français.

annonce le ministère de l’Agriculture. Il s’agit notamment de deux abattoirs, un du groupe Bigard situé à Feignes dans le Nord, et un de l’entreprise Elivia au Lion-d’Angers dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui