Le Réveil Lozère 11 décembre 2019 à 11h00 | Par Emmanuelle Perrussel

Une charolaise du Rhône égérie de l’édition 2020 du SIA

Idéale, vache charolaise du Rhône, a été choisie pour figurer sur l’affiche du SIA 2020. Une fierté et une occasion de communiquer positivement sur le métier d’éleveur pour le Gaec Goujat de Cours.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Emmanuelle Perrussel

En quelques jours, elle est devenue une véritable star. Idéale, une vache charolaise née et élevée à Cours (69) par Bruno, Jean-Marie et Laurent Goujat a été choisie pour être l’égérie du Salon international de l’agriculture (SIA) 2020.
Jean-Marie Goujat, l’un des associés du Gaec des monts du Beaujolais, répond avec plaisir aux innombrables sollicitations des médias suite à la diffusion du communiqué de presse par le service presse du SIA. Depuis cette date, les projecteurs sont en effet braqués sur l’élevage de Cours, bien connu dans le département et au-delà pour la qualité de son travail, récompensé à maintes reprises lors de concours.
« Le point de départ est le suivant : chaque année, des races sont à l’honneur au Salon selon une alternance entre les laitières et les allaitantes, celles à petits effectifs ou à plus grands. Pour 2020, sur trois dossiers raciaux présentés, c’est celui de la race charolaise qui a été retenu. Celle-ci est en effet la première race allaitante de France et d’Europe. On peut noter en parallèle que le pays du Charolais Brionnais est candidat pour figurer au patrimoine mondial de l’Unesco », retrace Jean-Marie Goujat.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1538, du 12 décembre 2019, en page 20.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est urgent de remettre davantage de réalisme dans les indicateurs à même de valoriser les efforts réalisés. Cela permettrait d’informer réellement nos concitoyens et non de stigmatiser une fois de plus les agriculteurs.

selon un communiqué commun de l’AGPB (blé), AGPM (maïs), CGB (betteraves), Fop (oléoprotéagineux).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui