Le Réveil Lozère 22 novembre 2017 à 08h00 | Par P. Dumont

Une campagne satisfaisante malgré un contexte difficile

Réunis en assemblée générale au pôle de Lanaud le 16 novembre, les responsables du Herd-Book Limousin ont présenté un bilan satisfaisant malgré une année à nouveau marquée par les difficultés économiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alain Pimpin, administrateur sortant, salué par le président Jean-Marc Alibert.
Alain Pimpin, administrateur sortant, salué par le président Jean-Marc Alibert. - © P. Dumont

Une fois de plus, s’il est besoin de le rappeler, l’année écoulée aura été difficile pour les éleveurs. Compte tenu de ce contexte défavorable et malgré des chiffres en légère baisse, le Herd-Book Limousin enregistre des résultats honorables. Si le nombre d’adhérents décroît (-1,1 %), le recul est toutefois limité par rapport à la campagne 2015-2016. 46 adhésions ont ainsi été enregistrées en 2017 contre 63 démissions, ces dernières étant principalement dues à une cessation d’activité. Pour la première fois, le nombre de vaches cotisantes chute également (-1,2 %). Un fait inhabituel puisque jusqu’à présent l’augmentation de la taille des troupeaux venait compenser la perte de troupeaux liée aux défections d’adhérents. Cette chute est là encore modérée : -1,2 %. Après une forte hausse lors de la campagne précédente, le nombre de femelles et de mâles certifiés recule (-5,4 % et -3,1 %). Les objectifs du Herd-Book en la matière sont toutefois atteints voire dépassés. Sur le sujet, le président Jean-Marc Alibert a tenu à rappeler que le livre généalogique est toujours accessible aux femelles limousines non issues de parents certifiés.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1435, du 23 novembre 2017, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.