Le Réveil Lozère 20 décembre 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Une Bière spéciale pour Noël

Depuis deux ans, Pierre Chazelle produit la Bestia à Chanac. En pleine période des fêtes, le brasseur a décidé de décliner la bière lozérienne pour une édition de Noël.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Grand classique de cette fin d’année, la bière de Noël se décline aussi à la mode lozérienne à travers les différentes brasseries présentes sur le territoire. Installé depuis deux ans, Pierre Chazelle produit la Bestia dans son atelier de Chanac. « La bière de Noël est une production événementielle traditionnelle pour les brasseurs, explique l’entrepreneur. À l’origine, cela servait à écouler les restes de malt d’orge mais aujourd’hui, c’est l’occasion de proposer une bière saisonnière avec un goût bien particulier. » En effet, reconnaissable par sa robe ambrée, la bière de Noël se caractérise surtout par son et son goût épicé.
« Traditionnellement, la bière de Noël est sucrée et épicée, ajoute Pierre Chazelle. De mon côté, j’ai voulu faire une bière ambrée ni trop lourde, ni trop sucrée. J’y ai donc ajouté un peu de coriandre, d’orange amer et de houblon floral. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1439, du 21 décembre 2017, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui