Le Réveil Lozère 15 mai 2019 à 11h00 | Par Nancy Sagnet

Une belle vitrine lozérienne

La Quatrième édition de la Foire de Lozère se tenait sous la halle d’Aumont-Aubrac, le week-end dernier. Plus de 130 exposants ont répondu présent à cet événement tourné vers le monde économique lozérien qu’il soit commerçant, artisan et même agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Inaugurée vendredi par de nombreux élus, la 4e édition de la Foire de Lozère se tenait sous la halle d’Aumont-Aubrac, les 10, 11 et 12 mai.
Inaugurée vendredi par de nombreux élus, la 4e édition de la Foire de Lozère se tenait sous la halle d’Aumont-Aubrac, les 10, 11 et 12 mai. - © Axel Douesnard

Inaugurée vendredi par de nombreux élus, la 4e édition de la Foire de Lozère se tenait sous la halle d’Aumont-Aubrac, les 10, 11 et 12 mai. Se déroulant d’habitude au milieu du mois de juin, cette édition 2019 aura été légèrement avancée. « Le comité d’organisation de la foire de Lozère a décidé d’avancer sa date pour faciliter les délais de traitement de ventes des entreprises avant la période estivale et pour favoriser la présence d’un plus grand nombre d’agriculteurs », indique Francis Peyre, président de l’association de la Foire de Lozère. Chambres consulaires, organisations patronales et le conseil départemental ont uni leurs compétences pour accompagner l’organisation de cette manifestation qui accueillait plus de 130 exposants. Un chiffre qui reste stable. « Chaque année la moitié des exposants renouvellent leur participation », ajoute Francis Peyre.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1510, du 16 mai 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Malgré une interdiction de principe de l’utilisation de certains pesticides en période de floraison, plus de la moitié de leurs usages bénéficient de dérogations.

alerte l’Unaf (union nationale de l’apiculture française) dans un communiqué du 20 mai, journée mondiale des abeilles.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui