Le Réveil Lozère 10 juillet 2019 à 09h00 | Par Eva DZ

Une aventure humaine de 30 ans

Elvea Nord-Midi-Pyrénées-Lozère fêtait vendredi 28 juin, ses 30 ans d'existence, à Sauveterre-de-Rouergue, dans le Ségala (12), là où l'aventure a démarré.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les membres historiques d'Elvea : Nadine Vernhes, Dominique Cathala, Jean-Luc Rouquette, Daniel Carrié, Bernard Fabre, Christophe Sudries et Jean-Luc Mouysset, l'hôte de la journée.
Les membres historiques d'Elvea : Nadine Vernhes, Dominique Cathala, Jean-Luc Rouquette, Daniel Carrié, Bernard Fabre, Christophe Sudries et Jean-Luc Mouysset, l'hôte de la journée. - © Eva DZ

Ce n'est pas sans émotion que Daniel Carrié, l'un des fondateurs d'Adel 12 devenue depuis Elvea Nord-Midi-Pyrénées-Lozère s'est exprimé devant les éleveurs et partenaires de l'OP non commerciale réunis pour souffler leurs 30 bougies. Lui qui a succédé à Pierre Solinhac, premier président, se souvient de la volonté d'une poignée d'éleveurs qui non engagés dans un groupement de producteurs souhaitaient se fédérer pour défendre leurs produits. « L'idée était de rééquilibrer le soutien à la production des éleveurs qui avaient choisi les marchés, alors nombreux, pour commercialiser leurs animaux. Ces marchés ont été des lieux de rencontre, de comparaison des bêtes et ont fixé un produit à un territoire sinon une partie de la valeur ajoutée se serait échappée », se rappelle-t-il.
Il poursuit : « Leur envie était de s'investir dans un groupe qui leur permette de faire évoluer la technique de production, d'adapter la production au marché en lien étroit avec les acheteurs ». Pour lui Elvea, c'est « être acteur de la vente de ses produits » et « s'inquiéter de l'évolution de leur valeur ajoutée ». « Finalement le plus facile a été de se lancer même si le parcours a été semé d'embûches mais le plus dur c'est de faire vivre les démarches et je pense, qu'à 30 ans, Elvea a fait la preuve de son efficacité et a encore de belles années devant elle ! », a-t-il encouragé.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1518, du 11 juillet 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous souhaitons que tous les territoires classés en cercle 1, caractérisés par une présence permanente des loups et de foyers de prédation conséquents, bénéficient des mesures renforcées tant pour la protection des troupeaux que pour les interventions sur la population de loups telles que proposées dans le cadre de la révision du plan loup.

écrivent les organisations membres du Caf Loup (FNSEA, JA, FNO, FNB, FNC et APCA) dans un courrier envoyé au Premier ministre le 4 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui