Le Réveil Lozère 31 août 2016 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Un salaire et un pied dans le monde du travail

Antoine Sebihi et Vincent Bessière livrent leur regard sur l’apprentissage : ses avantages, ses inconvénients. Le premier est apprenti, le second est maître d’apprentissage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vincent Bessière et Antoine Sebihi.
Vincent Bessière et Antoine Sebihi. - © DR

Antoine Sebihi a 20 ans, il est en BTS Acse au CFA de Marvejols. Il a au préalable obtenu un Capa Paum (production agricole et utilisation du matériel) puis un BPREA, un brevet professionnel responsable d’exploitation agricole : « J’ai connu Vincent Bessière à ce moment-là, par l’intermédiaire d’un copain qui était apprenti chez lui. Je viens de faire ma première année au en apprentissage au CFA de la Lozère. J’ai fait tout mon parcours au CFA de la Lozère. » Antoine s’occupe des cochons, une nouvelle production pour lui. « J’accompagne mon employeur dans ses tâches quotidiennes, j’apprends mon métier au fur et à mesure. Je m’entends très bien avec Vincent qui a envie de transmettre son savoir-faire, cela se passe très bien entre nous. Il me demande même mon avis sur l’organisation du travail et comment on peut rentabiliser davantage le temps de travail. »

La suite dans le Réveil Lozère, page 8, édition du 1er septembre 2016, numéro 1373.

Formation
L’alternance permet d’acquérir une première expérience professionnelle en allégeant considérablement les coûts de formation pour l’employeur. CFA et Adapefa ont décidé de se mobiliser en faveur de l’apprentissage. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le CFA de la Lozère au 04 66 32 02 39 ou l’Adapefa au 04 66 65 99 46.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Malgré une interdiction de principe de l’utilisation de certains pesticides en période de floraison, plus de la moitié de leurs usages bénéficient de dérogations.

alerte l’Unaf (union nationale de l’apiculture française) dans un communiqué du 20 mai, journée mondiale des abeilles.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui