Le Réveil Lozère 05 février 2020 à 12h00 | Par chambre d'agriculture de Lozère

Un projet de transfert d’activité qui inquiète

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Suite à la découverte du projet de transfert d’activité de l’atelier de découpe et de salaison de Languedoc Lozère viande, du site de Châteauneuf-de-Randon à Antrenas, la chambre d’agriculture s’inquiète des conséquences de cette décision.
Ce territoire connaît de nombreuses difficultés, notamment démographique et économique. La perte d’une vingtaine d’emplois sur ce site est regrettable. Cet atelier permettait, par l’intermédiaire de l’abattoir de Langogne, d’assurer un service de proximité pour de nombreux éleveurs ayant décidé de commercialiser leur production en vente directe.
La chambre d’agriculture est pleinement mobilisée, dans l’intérêt de ses ressortissants, auprès des élus et des responsables de la SA Languedoc Lozère viande, pour trouver une solution afin de pérenniser l’emploi et maintenir le service aux agriculteurs. Elle a d’ores et déjà organisé plusieurs rencontres.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui