Le Réveil Lozère 14 février 2017 à 08h00 | Par Gélioc

Un principe d'évaluation qui a fait ses preuves

Gélioc organise sa 39e vente de taureaux limousins, samedi 25 février, dans ces bâtiments des Peyronnies, à Naucelle dans l'Aveyron. Gélioc s'approche des 2000 veaux évalués.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette vente mettra en marché 47 taureaux nés du 4 novembre 2015 au 26 janvier 2016.
Cette vente mettra en marché 47 taureaux nés du 4 novembre 2015 au 26 janvier 2016. - © Gélioc

Ces taureaux ont été sélectionnés dans les meilleurs élevages de la région pour leur origine, leurs performances dans leur élevage et leurs capacités à générer des veaux faciles à naître. Ils sont entrés en évaluation individuelle le 4 octobre 2016 et ont subi les contrôles pendant quatre mois, sous la surveillance du cabinet vétérinaire de Naucelle. Dès leur arrivée, outre une batterie importante de contrôles sanitaires, ils ont tous été vaccines (avec rappel) contre la fièvre catarrhale. Ils ont été soumis à des pesées régulières réalisées par bovins croissance 12 (double pesée à l'entrée et à la sortie) et par les techniciens du centre Gélioc, tous les 28 jours. Cette manipulation par les deux techniciens en charge des soins influence favorablement le caractère des taureaux. Une attention toute particulière est portée sur le comportement de chaque animal. Avant la dernière pesée, des pointages sont réalisés par l'Institut de l'élevage et le herd-book limousin : 24 notes pour 24 postes morphologiques. Des notes globales pour le développement musculaire (DM), pour le développement squelettique (DS), pour les aptitudes fonctionnelles (AF) et pour les qualités de race (QR) ont aussi été calculées afin d'établir un portrait précis de chaque sujet. Quant aux pesées, elles ont servi à calculer un GMQ station (gain moyen quotidien) pendant la phase de contrôle. Tous les taureaux ont été traités de la même manière. Ils ont tous reçu une alimentation identique calculée pour générer un GMQ moyen de 1 200 grammes par jour. À Gélioc, il est distribué un kilo de granulé complet pour cent kilos de poids vif et du foin à volonté. Tous les effets élevage ou éleveur ont disparu, c'est le potentiel génétique de chaque jeune taureau qui s'exprime, tout en favorisant le développement de sa rusticité. L'objectif de 1 200 grammes par jour est un objectif tendant à préserver les aptitudes fonctionnelles des reproducteurs (essentiellement les aplombs) pour leur permettre de bien vieillir. Certains mâles atteignent l'objectif, d'autres non. Dans cette 39e série, un sujet a été éliminé en raison d'un caractère agressif. Cet animal a été abattu, donc écarté de toutes filières de reproduction.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 16 février, numéro 1397.

39e série
? 24 mâles RCV, 23 mâles évalués ;
? 30 mâles ont au moins un parent RR ou RRE ;
? 7 mâles ont les deux parents qualifiés (RR ou RRE) ;
? GMQ : de 905 à 1 625 grammes par jour.
Les visites se dérouleront le vendredi 24 février, la vente le lendemain à 10 h 30. Renseignements au 06 08 93 24 74, catalogue sur demande au 06 42 04 88 98. Photos de tous les taureaux sur liredoc.com.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui