Le Réveil Lozère 03 octobre 2017 à 08h00 | Par Marc Labille

Un premier national au Sommet

Le 6 octobre, le Sommet de l’élevage sera le cadre du tout premier concours national de race Hereford en France. Éleveur à Mercurey et administrateur de l’OS Hereford France, Jean-François Protheau sera l’un des exposants de la race à Cournon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La race Hereford est réputée pour sa grande rusticité et sa docilité.
La race Hereford est réputée pour sa grande rusticité et sa docilité. - © Marc Labille

Cette année, le Sommet de l’élevage accueillera le tout premier concours national de la race Hereford. Il aura lieu le vendredi 6 octobre prochain 12 heures au Zénith d’Auvergne à Clermont-Ferrand. Représentée par l’organisme de sélection (OS) Hereford France, la race se verra attribuer dix places de bovins dans le hall des animaux de Cournon. Des Hereford en provenance du Morbihan, des Ardennes, de la Meurthe-et-Moselle, de la Creuse, de la Loire et de la Saône-et-Loire. Parmi ces spécimens, huit génisses s’affronteront devant un jury composé exclusivement de femmes. L’une est une éleveuse canadienne de Hereford du Nord-Alberta, représentant l’interprofession de son pays. La seconde est une éleveuse suédoise, secrétaire générale de la race au niveau européen. Le secrétaire général de la race à l’échelle mondiale, un éleveur uruguayen, assistera lui aussi à ce concours présidé par le président de l’OS Hereford, France Pascal Bastien, éleveur en Meurthe-et-Moselle.
« En à peine une dizaine d’années, la race Hereford est passée en France d’environ un millier de mères à 4 800 aujourd’hui. L’OS compte environ 80 élevages adhérents détenteurs de 15 à 120 mères », indique Jean-François Protheau, administrateur de l’OS. Les détenteurs français de bovins Hereford seraient au nombre de 200.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1428, du 5 octobre 2017, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui