Le Réveil Lozère 19 avril 2016 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Un paiement de l’ICHN 2015 d’ici le 30 juin est indispensable pour les trésoreries des exploitations

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Hartmann

Fin 2015, un dispositif d’apport de trésorerie a été mis en place pour faire face à l’impossibilité pour le ministère de l’Agriculture de payer les aides de la Pac selon le calendrier habituel. Les ATR (apports de trésorerie remboursables) successifs mis en place ne remplacent pas le paiement des aides 2015 qui est à ce jour annoncé au 30 juin 2016 pour les aides du 1er pilier mais à l’automne 2016 pour l’ICHN. Certaines exploitations du Massif central n’ont perçu que la moitié des aides auxquelles elles peuvent prétendre. Il n’est pas concevable que le paiement de l’ICHN soit différé par rapport au paiement des aides directes alors que l’ensemble des données nécessaires seront disponibles (surfaces admissibles et effectifs animaux). Les trésoreries des exploitations du Massif central ne pourront encaisser ce décalage, décalage dont personne ne peut nous indiquer la durée. Les professionnels du Massif central demandent le paiement de l’ICHN au même moment que le paiement des aides du 1er pilier à savoir impérativement avant le 30 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui