Le Réveil Lozère 14 février 2017 à 08h00 | Par Réussir

Un outil pour suivre l’élevage des chevrettes

En 2011, lnosys-réseaux d’élevage caprin a lancé un outil permettant d’optimiser l’élevage des chevrettes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bien suivre ses chevrettes pour le renouvellement du troupeau.
Bien suivre ses chevrettes pour le renouvellement du troupeau. - © Alexas Fotos

Il est important d’optimiser l’élevage de ses chevrettes afin de garantir un bon renouvellement du troupeau et donc une bonne production. Sur cent chevrettes, environ 76 vont jusqu’à la mise bas, leur élevage est essentiel pour la productivité de l’exploitation. Cet outil est une calculette permettant de suivre la conduite du cheptel durant les deux mois de phase lactée, les sept mois avant et pendant la reproduction et les cinq mois de gestation avant la mise bas. Il fait le point sur l’évolution du nombre de chevrettes de huit jours à la mise bas et les dépenses engagées pour l’alimentation.
Fonctionnement
Il se présente sous ma forme d’une feuille Excel, dans laquelle on renseigne, à chaque phase, le poids des chevrettes, les aliments consommés, la mortalité, le nombre de chevrettes gardées. Ces critères renseignent sur le coût de renouvellement de chaque chevrette. Des repères sur le troupeau français sont mis à jour dans cette feuille. Pour le moment, cet outil est davantage destiné à être rempli par les techniciens.

La suite dans le Réveil Lozère, page 7, édition du 16 février, numéro 1397.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui