L'Anjou Agricole 08 août 2019 à 10h00 | Par AA

Un outil au service de la performance équine

Implanté à Pouancé, le Centre d’entraînement du galop de l’Ouest est le 3ème de France en nombre de chevaux et d’entraîneurs résidents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans un “rond de détente” du Cergo : les poulains de 2 ans de l’écurie d’Eric Leray (à pied, portant la casquette). A sa gauche, Anthony Blais, jockey professionnel retiré du circuit après avoir compté plus de 400 victoires, et à côté de lui Daniel Théard, président du centre d'entraînement.
Dans un “rond de détente” du Cergo : les poulains de 2 ans de l’écurie d’Eric Leray (à pied, portant la casquette). A sa gauche, Anthony Blais, jockey professionnel retiré du circuit après avoir compté plus de 400 victoires, et à côté de lui Daniel Théard, président du centre d'entraînement. - © AA

C’est un domaine à cheval sur le ruisseau des Senonettes. Aux confins des départements de Maine-et-Loire et de Mayenne, il couvre 35 ha sur les communes de Pouancé et Senonnes (53). Le Centre d’entraînement régional du galop de l’Ouest (Cergo) a été fondé en 2001, à l’initiative de Claude Rouget, entraîneur de réputation nationale. « A l’époque, il y avait déjà un grand hippodrome à Senonnes, et de nombreux hippodromes satellites dans un rayon de 100 km. Le secteur a toujours été une   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Nous faisons confiance aux scientifiques qui ont dit que la préconisation, c’était cinq à dix mètres selon les cultures.

a déclaré Christiane Lambert, le 9 septembre, lors d’une conférence de presse à Romillé (Ille-et-Vilaine).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui