Le Réveil Lozère 08 décembre 2016 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Un nouveau conseil d’administration à la tête du parc national des Cévennes

Le préfet de la Lozère, Hervé Malherbe, commissaire du gouvernement auprès du parc national des Cévennes, a réuni le 6 décembre le nouveau conseil d'administration de l’établissement public pour sa séance d’installation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Henri Couderc, président,  Roland Canayer et Jean-Pierre Allier,  vice-présidents du conseil d'administration du Parc national des Cévennes.
Henri Couderc, président, Roland Canayer et Jean-Pierre Allier, vice-présidents du conseil d'administration du Parc national des Cévennes. - © Olivier Prohin

La structure du conseil est restée la même avec 41 postes sur 52 occupés par des acteurs du territoire (élus, professionnels, habitants). Près de 50% des membres sont nouveaux, dont une forte proportion de femmes (19 femmes contre 5 précédemment).
Henri Couderc réélu président
Henri Couderc, maire de Cans-et-Cévennes et premier vice-président de la communauté de communes Florac sud-Lozère, a été reconduit en tant que président du conseil d'administration du parc national, à la majorité absolue, pour les six prochaines années. Roland Canayey, président de la communauté de communes du pays Viganais et Jean-Pierre Allier, président de la communauté de communes des Cévennes au mont Lozère, ont eux aussi été réélus respectivement premier et second vice-présidents.
Six nouvelles communes rejoignent le parc national
La séance d’installation du nouveau conseil a été immédiatement suivie d’une séance ordinaire. Le budget 2017 a été voté dans un contexte de baisse significative des crédits de fonctionnement et d’intervention de l’établissement. Les demandes d’adhésion à la charte du parc national de six nouvelles communes ont été approuvées à l’unanimité :  Altier, Arphy, Bordezac, Dourbies, Saint-André-de-Valborgne et Sainte-Énimie. Le conseil d’administration s’est réjoui de ces adhésions qui s’ajoutent à celles de Vébron, Pont-de-Montvert, Bez-et-Esparron, validées en mars. Saint-Étienne-du-Valdonnez et Chadenet ont également délibéré récemment en faveur de leur adhésion à la charte. Les délibérations devraient parvenir à l’établissement public dans les prochains jours et être examinées par le conseil d’administration en janvier 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui