Le Réveil Lozère 23 mai 2017 à 08h00 | Par Sabrina Khenfer

Un nombre de conversions record en Lozère

2016 a été une année record pour l’agriculture biologique en Lozère. 82 conversions et onze installations l’année dernière sur le département. L’association Lozère Bio, qui a tenu son assemblée générale le 16 mai dernier, dresse le bilan et les perspectives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Khenfer

En 2016 ils étaient 300 exploitants bios, en activité ou en conversion, en Lozère. Soit 15 % des exploitations du département. Un chiffre plutôt élevé lorsqu’on sait qu’à l’échelle nationale la production bio ne représente que 6,5 % des effectifs. Concrètement, en dix ans le nombre d’exploitations et la surface occupée en bio (36 000 hectares actuellement), ont été multipliés par quatre dans le département, avec une véritable accélération en 2016. Année extrêmement fructueuse avec 82 conversions – contre 46 en 2015 – et onze installations.
Parmi ces nombreuses conversions, 23 l’ont été dans la filière bovin-lait. « Ce phénomène s’explique par le fait que deux entreprises, Sodiaal – qui collecte le lait bio pour la poudre de lait infantile – et Biolait, se sont mises à chercher de gros volumes, précise Maxime Colomb, conseiller spécialisé AB à la chambre d’agriculture de Lozère et animateur de l’association Lozère bio. D’un autre côté, 2016 a été marquée par une crise du lait conventionnel, tandis que les prix du lait bio étaient plutôt rémunérateurs : 460 € pour 1 000 litres. Forcément, ça a fait réfléchir les agriculteurs. Et cette production, plutôt timide jusqu’à présent en Lozère, s’est rattrapée l’année dernière. »

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1411, du 25 mai 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La proposition de la Commission européenne sur l’avenir de la Pac ne doit pas remettre en cause l’ambition budgétaire et la gestion partagée de cette politique au niveau communautaire

a souligné l’association des Régions de France dans un communiqué du 1er décembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui