Le Réveil Lozère 14 juin 2016 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Un ministre pour inaugurer la grande foire de Lozère

Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales était présent à Aumont-Aubrac pour inaugurer la foire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Véronique Bonacchi

« Je suis aujourd’hui au cœur de l’Aubrac, au cœur de la ruralité, dans un pays que je connais pour l’avoir parcouru à moto. Pour découvrir vos savoir-faire participant au développement de l’économie locale. » Telles étaient, comme il a tenu lui-même à le souligner, les raisons qui ont conduit le ministre Jean-Michel Baylet à faire une halte à Aumont-Aubrac ce vendredi 10 juin pour inaugurer la Foire de Lozère. Un déplacement qui, après l’inauguration du centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Lozère à Mende, diverses rencontres à la station thermale de Bagnols-les-Bains, n’était pas véritablement prévu au départ mais qu’il a tenu à honorer, estimant que « la foire est une tradition dans la ruralité ».
Voir cette foire se pérenniser
Le ministre a été accueilli par Alain Astruc, maire d’Aumont-Aubrac et président de la communauté de communes Terre de Peyre. « Je voulais féliciter Francis Peyre qui est à l’origine de ce nouveau projet de foire de Lozère à Aumont. Il est venu me voir il y a un an et la collectivité s’est engagée à mettre à disposition la grande halle. Je tiens aussi à saluer l’action de Mathieu Turière, président de l’association foire de Lozère pour le travail d’équipe réalisé sans aucune demande de financement public, et pour la promotion des métiers, de l’ensemble des entreprises, commerces et artisans de Lozère », a souligné Alain Astruc.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 16 juin 2016, numéro 1364.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui