Le Réveil Lozère 18 septembre 2019 à 10h00 | Par Actuagri

Un livre pour dépasser les idées reçues et les polémiques

Depuis la fin des années 1990 et le scandale de la vache folle, les consommateurs français sont de plus en plus inquiets quant à la qualité de leur alimentation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La proportion de Français qui ont peur de ce qu’il mange est supérieure à trois quarts de la population, quand elle n’était que de 50 % en 1995. « cette proportion augmente de façon notable depuis cinq ans », explique Pascale Hébel, directrice du pôle Consommation et entreprise du Crédoc et l’un des contributeurs au Grand livre de notre alimentation*, paru début septembre. Un livre qui entend démonter scientifiquement un grand nombre d’idées reçues sur les questions alimentaires. Une mission d’autant plus utile que « les gens qui ont peur de ce qu’ils mangent sont ceux qui font partie de la moitié la plus diplômée en France », poursuit Pascale Hébel.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1526, du 19 septembre 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui