Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 11h00 | Par CF

Un label rouge garant des prix et un nombre d’adhérents en hausse

2 115 animaux ont été labellisés BFA entre juillet 2017 et juillet 2018, avec une association qui compte 23 éleveurs de plus dans ses rangs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'assemblée générale de l'association BFA s’est tenue le 9 novembre à Anterrieux (15).
L'assemblée générale de l'association BFA s’est tenue le 9 novembre à Anterrieux (15). - © CF

Augmentation de 15,2 % du nombre de carcasses labellisées « dans un contexte de commerce qui ne facilite pas le marché ». Carcasses dont le poids moyen est de 402,3 kg, en augmentation de 2,1 kg. Valorisation moyenne à 4,67 € le kilo-carcasse, soit une valorisation moyenne par éleveur de 1 888 € : ces résultats ont été jugés « très bons » au sein de l’association BFA à l’occasion de son assemblée générale qui s’est tenue le 9 novembre à Anterrieux (15).
Et, a rappelé le président Patrick Mouliade, « en 2019, fer de lance de l’alimentation carnée en France, le label rouge aura 20 ans. Nous allons donc poursuivre nos efforts en rendant encore plus lisible notre cahier des charges au consommateur. Il est le plus strict de France, mais avec, on a les prix et BFA tire toute la production Aubrac vers le haut ».

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1484, du 15 novembre 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Malgré une interdiction de principe de l’utilisation de certains pesticides en période de floraison, plus de la moitié de leurs usages bénéficient de dérogations.

alerte l’Unaf (union nationale de l’apiculture française) dans un communiqué du 20 mai, journée mondiale des abeilles.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui