Le Réveil Lozère 25 septembre 2019 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Un concours départemental Aubrac de haut niveau

Qualité et rigueur du travail des éleveurs étaient le point focal du concours départemental Aubrac. Ce concours avait lieu dans la grande halle d’Aumont-Aubrac, les 21 et 22 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Marion Ghibaudo)  © Marion Ghibaudo  © Marion Ghibaudo  © Marion Ghibaudo Marc Chabanon a obtenu le premier prix des sabots de bronze. © Marion Ghibaudo Le Gaec de Chantegrenouille a reçu le sabot d'argent. © Marion Ghibaudo  © Marion Ghibaudo  © Marion Ghibaudo Imanol, champion mâle adulte. © Marion Ghibaudo  © Marion Ghibaudo  © Marion Ghibaudo Le défilé des enfants, un succès incontesté du concours. © Marion Ghibaudo le Gaec Batifol s’est illustré en remportant trois prix, dont celui de meilleur femelle jeune. © Marion Ghibaudo

De nombreux éleveurs ont participé au concours départemental Aubrac qui se déroulait dans la grande halle d’Aumont-Aubrac les 21 et 22 septembre, malgré le temps maussade. 280 vaches de race Aubrac et croisées ont été alignées par 35 éleveurs venus de toute la région et d’Ardèche pour être admirées par les juges et les curieux.
Parmi les nouveautés de cette année, on peut relever les prix spéciaux, jugés le samedi 21 septembre : un prix d’honneur, un prix d’ensemble et un prix de groupe ont été décernés aux éleveurs participants. L’autre nouveauté concerne le défilé officiel qui a lieu le dimanche 22 septembre à la fin de la journée : alors que les années précédentes, le défilé comprenait seulement les éleveurs qui avaient gagné des prix et les gagnants des championnats, cette année, tous les éleveurs défilent avec l’animal de leur choix et présentent leur élevage et ce qu’ils font. C’est une vraie reconnaissance pour tous les éleveurs qui participent au concours.

Une qualité de bêtes de plus en plus élevée
« Pour les prix spéciaux, on a pu remarquer une très, très grosse homogénéité des lots », relève Luc Sarrouy de la chambre d’agriculture Lozère, qui en a vu défiler des bêtes, après plus de 15 ans d’organisation du concours. « Les lots sont réguliers et difficiles à juger et c’est du haut niveau, la progression qu’il y a eu est énorme », décrit-il avec une pointe d’admiration.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1527, du 26 septembre 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui