Le Réveil Lozère 06 juin 2018 à 11h00 | Par Mélodie Comte

Un complément de revenu par le broyage

À Perpezat, Alain Faydit a développé en complément de sa production laitière, une activité de broyage de bois pour réduire sa facture énergétique et compléter ses revenus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En plus de son activité de production laitière, Alain Faydit a développé une activité de broyage et de livraison de plaquettes bois.
En plus de son activité de production laitière, Alain Faydit a développé une activité de broyage et de livraison de plaquettes bois. - © Mélodie Comte

Avec 140 000 litres de lait annuels et quelques génisses à viande, la production d’Alain Faydit à Perpezat ne suffisait plus. En 2007, lors de l’entretien de ses haies bocagères, lui vient l’idée de se diversifier. L’éleveur développe une activité de production de plaquettes bois et complète ainsi son revenu.
« Le prix du lait n’a jamais cessé de diminuer. Je n’avais pas le courage d’investir des sommes considérables pour augmenter la production. C’est en taillant mes haies que j’ai eu cette idée. Pourquoi ne pas valoriser les branches issues de la taille plutôt que de les brûler ? »

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1463, du 7 juin 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui