L'Union Agricole 08 août 2019 à 08h00 | Par Marine Guillaume et Laurence Geffroy

Un collectif pour prendre la parole.

Des agriculteurs ont créé un collectif « Ici la terre » pour mieux communiquer sur le métier. Un numéro vert devrait être lancé en septembre.

Abonnez-vous Imprimer
Jérôme Regnault, agriculteur et apiculteur, Fanny Boshung 
Durand, éleveuse de vaches 
laitières, et Olivier Coupery, 
agriculteur et producteur de foin. Originaires des Yvelines, ils sont  les porte-parole du collectif 
#iciLaTerre.
Jérôme Regnault, agriculteur et apiculteur, Fanny Boshung Durand, éleveuse de vaches laitières, et Olivier Coupery, agriculteur et producteur de foin. Originaires des Yvelines, ils sont les porte-parole du collectif #iciLaTerre. - © icilaterre


Trois agriculteurs franciliens ont créé un collectif afin de permettre à la profession de « prendre la parole auprès du grand public », « participer aux débats sociétaux » et « lutter contre les idées reçues ». Leur initiative a gagné tout le territoire, via le réseau FNSEA et trois à quatre personnes ont été sollicitées dans chaque département. « Nous avons, depuis de nombreuses années, laissé la parole à des détracteurs qui n'ont eu de cesse d'expliquer aux consommateurs que   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui