Le Réveil Lozère 11 octobre 2016 à 08h00 | Par chambre d'agriculture de Lozère

«Un cadran pour tous » à la rencontre des éleveurs

Créée en 2015, l’association « Un cadran pour tous » étudie la possibilité de création d’un marché au cadran à Aumont-Aubrac. Des réunions d’information auront lieu du 17 au 31 octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
«Un cadran pour tous» a visité plusieurs marchés au cardan, comme ici aux Hérolles, dans la Vienne.
«Un cadran pour tous» a visité plusieurs marchés au cardan, comme ici aux Hérolles, dans la Vienne. - © Guillaume de Werbier

L’agriculture française a besoin de se doter d’outils modernes afin de valoriser son savoir-faire et la qualité de ses produits. Cet adage est d’autant plus vrai au cœur du Massif central, terre d’élevage incontestable. En Lozère, seul un marché de petits veaux à Langogne et d’ovins à Marvejols existent.

Pas de marché de grande envergure en Lozère

Aucun marché de grande envergure ne se situe dans notre département. Le marché le plus important est celui de Laissac, en Aveyron. Néanmoins, il tend à devenir un marché de négociants. L’Italie, premier importateur de broutards, contracte de plus en plus sa demande mais continue d’absorber entre 700 et 750 000 broutards par an. De plus, le broutard Aubrac croisé Charolais produit sur notre bassin de production attire fortement les exportateurs. L’enjeu est donc de s’organiser pour être capable de répondre aux demandes des marchés extérieurs.

Le projet de création d’un marché au cadran est né lors d’une réunion du conseil fédéral l’été 2015, face à l’insatisfaction des éleveurs vis-à-vis de la valorisation des animaux et de l’implication jugée insuffisante des organisations de producteurs. En outre, en Lozère comme ailleurs on retrouve une part d’apporteurs historiques sur des marchés aux bestiaux qui refusent d’adhérer aux organisations de producteurs.

Aumont : un site idéal

Le site d’Aumont-Aubrac est apparu comme incontournable par la réputation de son pôle agricole et par sa communauté de communes très active et impliquée dans le monde agricole. La Lozère, et plus précisément Aumont-Aubrac, apparaît également comme un carrefour géographique, avec l’autoroute l’A 75 qui permet un accès rapide aux départements limitrophes ainsi qu’aux principaux pays destinataires des broutards à l’export. Ce marché au cadran serait donc le marché le plus au sud et le premier pour la région Occitanie, permettant ainsi la création d’un lien fort entre le Massif central et la nouvelle région.

Transparence des prix, concurrence entre les acheteurs, anonymat des transactions, garantie de paiement et traçabilité des animaux sont les maîtres mots de ce type de marché. Une association nommée « Un cadran pour tous » a ainsi été créée à l’initiative des éleveurs.

Une étude en cours

Plusieurs visites de marchés au cadran ont été organisées depuis sa création : Ussel, Mauriac, Les Hérolles, Chénérailles. Une étude de faisabilité du projet en Lozère est en cours. L’analyse des différents marchés au cadran nationaux, l’étude d’un rayon de chalandise, l’enquête auprès des éleveurs bovins et ovins, ainsi que la prise en considération d’un partenariat avec le marché au cadran en devenir de Saugues, permettent déjà d’apercevoir la faisabilité du projet. Optimiser le prix des animaux de façon transparente et équitable tout en créant du lien social est un véritable défi. Ensemble, nous pouvons le relever. L’existence de notre association « Un cadran pour tous » et ce projet de création d’un marché au cadran en Lozère en est la preuve.

L’association « Un cadran pour tous » invite toutes les personnes intéressées à venir s’exprimer sur le projet au cours de réunions d’information, du 17 au 31 octobre de 13 h 30 à 16 h 30.
Lundi 17 octobre à la Salle des fêtes de Saint-Étienne-du-Valdonnez ; jeudi 20 octobre à la salle de l’amphithéâtre à Châteauneuf-de-Randon ; lundi 24 octobre au centre socioculturel de Saint-Chély-d’Apcher ; jeudi 27 octobre à la Maison Richard à Nasbinals ; vendredi 28 octobre à la salle de la mairie de La Canourgue ; lundi 31 octobre à la Maison de pays de Rieutort-de-Randon.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui