Le Réveil Lozère 12 juillet 2017 à 08h00 | Par Chambre d'agriculture 48

Un atelier technologique spécialisé en produits laitiers comme projet

Des éleveurs se réunissent pour le pôle de formation couplé à l’atelier technologique transformation laitière à Langogne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Gauvin-Bollaert A –Chambre d’agriculture de l’Aube

’EPLEFPA (établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricoles) de Lozère a implanté six pôles de formation avec toutes les voies de formation (deux lycées agricoles à Saint-Chély-d’Apcher et La Canourgue, un centre de formation d’apprentis à Marvejols, un centre de formation adulte à Marvejols, Florac et Langogne, ainsi que quatre exploitations dans le département).
Pourtant, la situation du CFPPA de Langogne est fragile : pas de locaux en propre (accueilli par le collège public), donc pas de possibilité de développement, et une carte de formation très limitée (une formation par an et une formation tous les deux ans). Cette situation laisse envisager deux alternatives au directeur de l’EPLEFPA, Olivier Lorette : soit un arrêt du CFPPA de Langogne, soit un déménagement et un développement via un outil fort et ambitieux, qui serait le support d’une formation et un ancrage solide au territoire.
Cette seconde option est celle prise par le conseil d’administration de l’EPLEFPA présidé par Aurelie Maillols et la Région Occitanie, principal financeur de ce projet, avec le soutien du département, l’implication très importante de la commune de Langogne et en partenariat fort avec la chambre d’agriculture.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1418, du 13 juillet 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui